Notes Geneviève Truong

La famille COLLIN est originaire de Damblain (88) dès le XVème siècle.

Dès les premiers registres du Bassigny (vers 1500), apparaissent plusieurs mentions. Au XVIè et au XVIIè siècle, la famille y est nombreuse, aisée et fortement alliée aux familles bourgeoises du village et environs.

Les premiers COLLIN attestés de La Mothe ne sont pas antérieurs à 1570. Ils y sont par contre nombreux dès le début du XVIIème. Parmi eux, se détache la descendance de Guillaume (° Damblain vers 1520) X Nicole ROUSSEL avec ses deux fils : - Mammès qui donne la branche noble qui est parfaitement suivie, - Nicolas dont la nombreuse descendance est plus difficile à cerner.

Aucun autre foyer sérieux de COLLIN n’a été trouvé dans aucune autre paroisse du Bassigny avant 1645.

Après la destruction de La Mothe en 1645, tous les COLLIN mothois essaiment vers Germainvilliers, Bulgnéville, Beauffremont, Aingeville etc....et font souches. .../... D'autant que des descendants des COLLIN vivants à Damblain continuent à arriver à La Mothe après 1620 ! Bref, ils paraissent tous cousins (tous héritent plus ou moins à Damblain dans des indivisions indescriptibles) et il n'est pas totalement impensable qu'il y ait une seule souche.

 

COLLIN Pierre l’ancien(né vers 1490 à Damblain (88))??

D’où au moins 3 enfants :

1. COLLIN Pierre Le Jeune(décédé vers 1562 à Damblain)Epvre ??

2. COLLIN Guillaume(né vers 1520 et décédé vers 1579-1580 à Damblain) * Nicolle ROUSSEL (décédée en 1571) " ...selon la tutelle en date du ??/??/1571, Suite au décès de Nicolle ROUSSEL : "Mamès COLLIN, âgé de 20 ans, Jeanne, 15 ans, Anne, 10 ans, mineurs de Guillaume COLLIN et de Nicolle ROUSSEL, défunte" Est nommé tuteur Nicolas COLLIN, frère germain et curateur Bénigne ROUSSEL, en présence de Guillaume COLLIN; Jean COLLIN absent (ADMH B Bourmont 85/ 4, reg. 18 de la sénéchaussée) "

D’où au moins 5 enfants :

2.1. COLLIN Nicolas(né vers 1545 à Damblain, Notaire puis Hôtelier (Fut le tuteur de son frère Mammès quand il avait 20 ans au décès de sa mère en 1571. Nicolas est nommé procureur postulant au baillage juste après le décès de son frère. (ADHM B Bourmont 275/5 reg. 39 du baillage))

2.2. COLLIN Jean(né vers 1547 à Damblain et décédé avant juin 1586 à La Mothe en Bassigny)

2.3. COLLIN Mammès(né vers 1550 et décédé le 07/05/1607 à La Mothe (52), Licencié en droit et Avocat au bailliage du Bassigny en 1580, a été nommé Procureur Général du bailliage par lettres patentes données à Nancy le 14/09/1599 en remplacement de Henry Le FAULX, Mayeur de La Mothe du 18/05/1578 au 07/06/1579 et de février 1581 à mai 1581 (Livre de Mme Sebline - Villa : " La sénéchaussée de La Mothe et Bourmont " ). Il assista à la rédaction des coutumes du baillage du Bassigny en 1580. Il fut procureur, il en exerça les fonctions avec celle d'avocat, pour les intérêts d'Isabelle de Chalant, veuve de Frédéric de Madruce, au partage de la baronnie de Beaufremont en 1589. Le nobiliaire de Lorraine lui donne en outre les titres de conseiller d'Etat et de lieutenant Général (Bassigny). = Vu aux archives 54 (ref 8° J 11127) dans un ouvrage de J.C Chapelier "Les défenseurs de La Mothe" 1863.

Voir la généalogie de cette famille fait par Emmanuel CAYE sur Yahoo La Mothe 6.1.2004. Extrait de l'Armorial de Haute-Marne : Famille de La Mothe.) * le 06/01/1579 à La Mothe  Didon ou Marie de FAUX ou Le FAULX (née vers 1555 et décédée vers 1621 à Lamothe (52), fille de Elophe de FAUX né en 1530 et décédé en 1582 à Bourmont (52), fermier des amendes S.A. (de Son Altesse) et de AULBRY Jeanne née en 1530 et décédée en 1562)

D’où au moins 5 enfants :

2.3.1. Nicolle COLLIN (née vers 1575 et décédée après 1657) * le 25/10/1596 DU BOYS Antoine(Extrait de l'Armorial de Haute-Marne : Cette famille prétend tirer son origine et sa noblesse d'Auvergne ; ce qu'il y a de certain, c'est qu'Antoine DUBOIS, résidant à La Mothe, fut naturalisé en Lorraine en 1609. Antoine était lieutenant général au baillage du Bassigny (lorrain) ; son fils et son petit-fils exercèrent successivement cette fonction. Ce dernier, Nicolas DUBOIS, devint seigneur en partie de Riaucourt et de Provenchères, par suite de son mariage avec Anne de Lestres (1646). En 1789 un membre de la famille possédait Champigneulles, et un autre, président en élection de Chaumont, fut député de cette ville à l'assemblée du tiers-état du baillage. Armes : d'azur à un chêne fruité d'or (Armorial général, Orléans N°...), fils de DU BOYS Nicolaset de Catherine DAUDENET)

VOIR GENEALOGIE DU BOYS

2.3.2. Nicolas COLLIN (né vers 1580 et décédé le 30/09/1636 à La Mothe en Bassigny, Chanoine de La Mothe)

2.3.3. Jean-Baptiste COLLIN (né vers 1582 La Mothe en Bassigny et décédé le 22/03/1651 à Mirecourt (88) Procureur Général, avocat, anobli le 26-12-1628 avocat en la cour du parlement de Saint Mihiel, procureur général puis lieutenant au baillage du Bassigny, fut anobli par le Duc de Lorraine Charles V (Nancy, 2 Décembre 1627) : ses descendants ont pris le nom d'Aingeville.) * 1) le 09/02/1609 à Liffol-le-Grand (88) Nicole Marguerite Le DESCHAULT(née en 1585 et décédée le 20/07/1637 à La Mothe, fille de Anglebert Le DESCHAULT écuyer du Duc Henri 1er de Guise « Le balafré » et de Marguerite d’AUDENAY de LAQUETTE) d’où postérité dont Jean-Baptiste COLLIN d’AINGEVILLE dit l’ancien (Seigneur d'Aingeville dès 1635 ayant acquis le fief d'Aingeville, avocat au parlement de Saint Mihiel. Il est au côté de son père parmi les défenseurs de La Mothe. Il sera lieutenant en 1650 en remplacement de Nicolas du Boys de Riocourt, Anobli le 26.12.1628 par le Duc Charles IV pour considération de ses services, de ceux de son père et de ce qu'il s'était allié par mariage à la maison de CHAULX reconnue noble.)

Vu dans les archives dép 54: ouvrage de J.C. Chapelier "Les défenseurs de La Mothe " 1863 :

"....... Jean Baptiste COLLIN, docteur en droit, avocat en la cour du Parlement de St Mihiel, conseiller d'Etat, procureur général, puis lieutenant général au baillage du Bassigny, fut anobli par lettres du Duc Charles IV le 26.12.1628, en considération de ses services, de ceux de son père, et de ce qu'il s'était allié par mariage à la Maison de CHAULX, reconnue noble.

J.B. COLLIN fut non seulement témoin des calamités de La Mothe, mais il fût encore un des défenseurs les plus actifs de cette ville dans un temps où, sans distinction d'état, tous ses concitoyens étaient devenus soldats.

A l'arrivée des français devant la forteresse, en 1634, il était Capitaine de la 3ème compagnie des Bourgeois; c'est en cette qualité aussi qu'aux plus mauvais jours, il commandait le poste de ces braves à qui fut confiée la garde du Bastion Le Duc. Dans cette périlleuse fonction, et sous le feu des batteries de Roche et de Chatillon, il prouva que pour lui et ses compagnons d'armes, l'amour de la patrie était au dessus de toute affection. Il partagea plus tard toutes les fatigues et toutes les alarmes du siège de 1645, mais jouit de voir ces deux fils à ses côtés, s'associer au dévouement de chaque jour dont tous les habitants de La Mothe donnaient alors le plus touchant exemple.

Au moment de la reddition de la place, J.B. COLLIN père, J.B. COLLIN fils, et Nicolas COLLIN procureur postulant, figuraient au 1er rang parmi les représentants de la Bourgeoisie que les balles et les boulets ennemis avaient épargnées, tandis qu'un autre Nicolas COLLIN (1) peut-être un second fils de Mammès COLLIN, y assistait comme lieutenant du mayeur de la ville, Charles ETIENNE, avocat au baillage"

(1) : "honorable homme, Nicolas COLLIN, marchand, et Ignace, son fils de La Mothe, habitaient Beaufremont, comme réfugiés en 1650 (registre de la paroisse de Beaufremont)

Charles ETIENNE, avocat au baillage. ARMES: "De gueules au palmier d'or". Sources: Société d'émulation des Vosges Annales 1861-63 (Bib.mun.d'Epinal-r‚f.1901) Les défenseurs de La Mothe, p.213

Inventaire Sommaire des archives de la Meurthe-et-Moselle antérieures à 1790 (Delcambre)- Série B -Lettres patentes des ducs de Lorraine et de Bar

COLIN (Jean-Baptiste), avocat au parlement de St-Mihiel, docteur en droit, habitant La Mothe; anoblissement (26 décembre 1628) : B 103 f² 202 v²-204v²; scellement de l'acte précédent (31 décembre 1628) : B 103 f² 40.

Dans le registre des baptêmes de La Mothe (1641-1645) on y trouve:

Ignace Joseph COLLIN, baptisé le 16.7.1643 père : Nicolas COLLIN le marchand mère : Anne BRIARD parrain: Joseph GUILLOT avocat marraine: Françoise BRICARD x Sr MARTIN apothicaire

2.3.3.* 2) le 09/09/1639 à Mirecourt (88) Claude MOITESSIER(décédée en 1639)

2.3.4. Catherine COLLIN (née vers 1582 à La Mothe en Bassigny et décédée le 23/10/1647 à Graffigny-Chemin (52))

2.3.5. Mamès COLLIN (né vers 1585 à La Mothe en Bassigny et décédé après 1630, prêtre à La Mothe)

2.4. COLLIN Jeanne(née vers 1556)

2.5. COLLIN Anne(née vers 1561)

3. COLLIN ??(1525-1535)

                                                                               FIN